Neufchef fête les 70 ans de sa libération

Mairie de Neufchef
Par Mairie de Neufchef septembre 1, 2014 14:38

Neufchef fête les 70 ans de sa libération



Le 6 Juin 1944, le plus vaste déploiement militaire de toute l’histoire, débarquait en Normandie pour ouvrir la route de la liberté et libérer notre pays de l’occupation nazie. Après de durs combats et d’énormes pertes, cette liberté tant désirée et tant attendue, Neufchef l’a connue le 9 Septembre 1944. Neufchef était un paisible village rural de 900 habitants sans histoire et qui vivait en paix. Suite à la signature de l’armistice à Rethondes le 22 Juin 1940 Neufchef est devenu un village frontalier, la douane avec sa guérite et sa barrière le séparait du reste de la France. Dénonciations, arrestations, déportations, expulsions massives, internements ont suivi, mais le cœur des Neufchefois restera Lorrain et Français. Le 9 septembre 1944, le Colonel Hamilton à la tête de son bataillon, après de durs combats à Saint Pierremont , perdant des hommes et plusieurs de ses officiers, en venant d’Avril a pénétré par le CD 57 à Neufchef et de l’autre côté par la Route Blanche prenant Neufchef en tenaille. Il a choisi le café de la Renaissance pour y installer son P.C et toute la logistique, avant de poursuivre sa marche victorieuse sur Hayange et la libération de la Vallée de la Fensch. Il fût grièvement blessé dans l’attaque de la Côte des Vignes à Hayange et transféré dans ce P.C où il recevra les premiers soins de la famille Colley avant d’être évacué  dans un hôpital de campagne US pour y être opéré mais il perdra un œil. Mais avant l’arrivée des forces alliées, des femmes et des hommes se sont engagés dans la résistance et ont fortement contribué à la libération du territoire national. Parmi ces hommes,  il y avait Auguste Sebastianelli époux d’Annie Colley propriétaire du Café, résistante :  capturé par l’occupant les armes à la main, il a été condamné à mort. Devant le peloton d’exécution il profite d’un moment d’inattention de ses bourreaux pour s’enfuir dans la forêt. Récupéré dans un triste état par les hommes du réseau FFI (Force Française de l’intérieur), il rejoindra Neufchef en héros de l’ombre, titulaire de la médaille militaire, de nombreuses citations et autres distinctions pour faits de guerre. C’est pourquoi,  à la mémoire de ces hommes et à celle de tous les Français et alliés morts aux combats pour notre liberté, la commune de Neufchef et le Souvenir Français ont tenu à organiser cette belle journée de fête. Après cet hommage au Café de la Renaissance, inauguration fût faite de la Rue Georges Faipeur, lui aussi héros de cette terrible guerre par ses actes de bravoure et toujours très impliqué dans la vie du village, en présence de sa fille Odile Faipeur, très émue par cette honneur. Puis le chemin s’est poursuivi jusqu’à l’emplacement de l’ancienne douane où une barrière symbolique a été rouverte pour libérer Neufchef. Le cortège, composé de véhicules d’époque de l’association La Belle Epoque, de véhicules militaires américains, des enfants du village en tenue lorraine, des drapeaux, du conseil municipal et d’ une belle foule s’est rendu ensuite au square Charles De Gaulle, où lecture a été faite par Helmut Matschke de l’Appel du 18 juin 1940. La Cérémonie s’est poursuivie au monument au morts, où mémoire a été rendue à tous les habitants du village morts pour la France et dont chaque nom a été cité par monsieur Kazenave. Durant le dépot de gerbe au monument, les cloches de l’église ont sonné la libération du village. Chaque étape du parcours a été accompagnée des chants de la chorale et de la trompette de monsieur Drockenmuller. Les enfants ont lu le poème de Paul Eluard “Liberté”, devant la salle Fortuné Debon, lui aussi jeune héros de 19 ans de Neufchef mort pour la France le 15 aout 1944. Chacun a ensuite pu se désaltérer au vin d’honneur durant lequel Charlotte Lambour, maire, a distribué les cliquets du débarquement gravés à la date du 70e anniversaire. Quatre vingt dix personnes environ ont participé au repas dansant organisé ensuite, ce qui a conclu la fête. De très belles célébrations dont Charlotte Lambour et Jean Carboni, ainsi que toutes les personnes qui se sont impliquées, peuvent être fières.

Annick Lasky – correspondante Républicain Lorrain sur Neufchef – septembre 2014.

 

























posté par Régivision Méga Infos, le 21 septembre 2014







Mairie de Neufchef
Par Mairie de Neufchef septembre 1, 2014 14:38

CALENDRIER

septembre 2014
L M M J V S D
« Août   Oct »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930